Les dépenses des ménages et la barrière économique à l'accès à l'education. Partie 1

Les dépenses des ménages et la barrière économique à l'accès à l'education. Partie 1

Publisher: IIEP
Serie: Forum des politiques éducatives
Reward Points: 0
Availability: 1
Price: 7.00 €
Ex Tax: 7.00 €
Free download
Français
La scolarisation des enfants progresse notablement dans le monde, et aussi dans les pays à faible revenu.
Au cours de la dernière décennie, le nombre d’enfants non scolarisés a chuté de 106 à 68 millions.
Cependant la scolarisation universelle est loin d’être atteinte, surtout pour les plus pauvres, et un tiers de
ceux qui entrent à l’école n’achèvent pas le cycle d’études du primaire. Enfin, les résultats des apprentissages
des élèves, notamment en lecture, s’avèrent insuffisantsdans de nombreux pays. Garantir une éducation de base
de qualité à tous les enfants représente un facteur clé dans le processus de développement, et occupe une place
centrale dans la lutte contre la pauvreté. Mais cette quête implique la mobilisation d’importants moyens humains,
matériels et financiers.Or dans nombre de pays en développement, le dynamisme démographique augmente les
besoins à satisfaire tandis que la faiblesse de la base fiscale limite les ressources publiques.Dans un premier temps,
au cours des années 1980-1990, cette double contrainte a conduit les États à d’inévitables ajustements comme la limitation
du nombre moyen d’années d’études et la baisse des coûts par élève qui s’est traduite par une dégradation des conditions
de scolarisation et d’encadrement. En outre, les États ont sollicité la participation financière des parents. De fait, ces derniers
ont apporté un utile complément aux financements publics et ont joué un rôle moteur dans la progression des taux scolarisation.
Mais, très vite, il a été observé que ces contributions des ménages aux dépenses d’éducation représentaient un frein à la
scolarisation des enfants des familles les plus pauvres, et un obstacleà la réalisation des objectifs de la scolarisation universelle.
Ainsi, dans un deuxième temps, au cours des années 2000, de nombreux pays ont instauré la gratuité scolaire afin d’alléger les
charges financières des familles. Toutefois, d’autres stratégies semblent aussi nécessaires pour atteindre une scolarisation
universelle de qualité. Dans ce cadre, des solutions impliquant le secteur privé, écoles, partenariats, ou financements innovants,
font aujourd’hui figure de possibles alternatives.
Divers
Authors Ilona Jurgens Genevois
Country
ISBN
Date of publication 2012
Number of pages 53 p.

Write a review

Your Name:


Your Review: Note: HTML is not translated!

Rating: Bad            Good

Enter the code in the box below: